BIOGRAPHIE

Version Française et English Version

J’ai été très tôt passionné par les métiers de l’image. Jeune, je bricolais  des films super 8mm avec le club amateur de Pau, ma ville natale. Mais je savais que, pour faire de cette passion un metier, il allait falloir obligatoirement « monter » à Paris.

En 1973 ,porté par une grande motivation, je réussis le concours d’entrée à l’École Nationale Louis Lumière. Après trois ans d’étude, je pars en Afrique comme responsable de l’audio-visuel dans le centre culturel Français de Pointe-Noire (Congo). Là-bas, j’ai la chance d’avoir à ma disposition un boîtier Spotmatic Pentax et un laboratoire argentique noir & blanc, le bonheur pour moi. Je me mets à la photographie et apprends  les techniques de la prise de vue et du laboratoire.

En 1979, de retour en France, je m’installe à Toulouse où je vais enseigner l’audio-visuel pendant une dizaine d’années. Parallèlement, je continue à photographier pour mon plaisir. Équipé d’un vieux boîtier Nikon F2 un peu cabossé et sans cellule , avec une optique 24 mm, je photographie mes copains, mes copines, les bords de mer, l’océan, mes voyages… Bref ma vie. Je réalise une série sur la jeunesse rock’n roll de Toulouse que j’ai eu l’occasion d’exposer encore dernièrement. Une sélection pour une participation à l’exposition « la jeune photographie toulousaine » en 1982 à la galerie du Château d’eau, m’encourage à continuer.

Mais en 1993, je quitte l’enseignement pour exercer le métier que j’ai toujours voulu exercer, celui de cameraman.  Cette reconversion aura pour conséquence la mise en stand-by de mes activités de photographe pendant plusieurs années. Négatifs et diapositives, la plupart  inexploités, se retrouvent stokés dans des placards. Monteur-cameraman « news » pour TF1 pendant cinq ans, je vais également signer l’image de plusieurs documentaires et collaborer à des émissions de reportages comme « Thalassa » et « Faut pas rêver » de France 2 et France 3. Je deviendrai chef-opérateur puis réalisateur.Père de trois enfants, je dois subvenir au besoin de ma petite famille et pendant une vingtaine d’années j’écris et réalise de très nombreux films publicitaires et de communication.

C’est à partir de 2012 que, libéré de beaucoup d’impératifs économiques , je vais pouvoir me consacrer uniquement à mes projets personnels et retourner à ma première passion, la photographie. Celle-ci a basculé dans un autre monde , celui du numérique. L’activité de vidéaste professionnel et mon expertise en traitement de l’image vidéo, m’a bien préparé à la photographie numérique.

Je vais récupèrer toute la matière argentique dont je disposais, pour les travailler en post-production. Je reprends la prise-de-vue et traite moi-même mes images, fasciné par les multiples horizons créatifs qui s’ouvrent devant moi avec ces nouvelles technologies.  Mon travail de photographe est plus structuré. Je reste dans le domaine du plaisir , mais mon experience professionnelle me sert beaucoup dans mon activité de photographe.
J’ai ainsi pu proposer mes séries et commencer à exposer mes images. – exposition aux « Rendez-vous Image » de Strasbourg (trois participations) , au Café Galerie Le-Cactus, au Mai-Photographique IBO, exposition en ligne sur le site de Corridor Elephant.
J’ai aussi réalisé deux courts-métrages, dont l’un à été selectionné dans plusieurs festivals nationaux et internationaux et diffusé sur TV5 Monde.

BIOGRAPHY

I was very early passionate about the image professions. When I was young, I tinkered with super 8mm films with the amateur club in Pau, my hometown. But I knew that to make this passion a job, you had to “go up” to Paris.

In 1973, driven by great motivation, I passed the entrance exam to the École Nationale Louis Lumière. After three years of study, I leave for Africa as head of audio-visual in the French cultural center of Pointe-Noire (Congo). There, I am fortunate to have at my disposal a Spotmatic Pentax box with three fixed optics and a black & white film laboratory, happiness for me. I take up photography and learn the techniques of shooting and the laboratory by myself.

In 1979, back in France, I moved to Toulouse where I will teach audio-visual for ten years. At the same time, I continue to photograph for my pleasure. Equipped with an old, slightly dented Nikon F2 body, without cell, with a 24 mm lens, I photograph my friends, my girlfriends, the seaside, the ocean, my travels … In short, my life. I realize a series on the rock’n roll youth of Toulouse that I had the opportunity to exhibit recently. A selection for a participation in the exhibition “the young Toulouse photography” in 1982 at the gallery of the Château d’eau, encourages me to continue.

But in 1993, I left teaching to exercise the profession that I always wanted to exercise, that of cameraman. This conversion will result in my photographer activities being put on stand-by for several years. Negatives and slides, most

unexploited, find themselves stored in cupboards. Editor-cameraman “news” for TF1 for five years, I will also sign the image of several documentaries and collaborate on programs of reports like “Thalassa” and “Faut pas rêve” of France 2 and France 3. I will become director of photography and then director. Father of three children , I have to support the needs of my little family and during twenty years I write and realise many advertising and communication films.

It is from 2012 that, freed from many economic imperatives, I am be able to devote myself solely to my personal projects and return to my first passion, photography.but she has switched to another world, that of digital. The activity of professional videographer and my expertise in video image processing, prepared me well for digital photography.

I will recover all the films I had, to work on in post-production. I take the shot again and process my images myself, fascinated by the multiple creative horizons that open up before me with these new technologies.

my photographer’s work is more structured. The photography stay for me in the field of pleasure, but my professional experience in vidéo is very useful in my activity as a photographer.

I was thus able to offer my series and start exhibiting my images. – exhibition at “Rendez-vous Image” in Strasbourg (three participations), at Café-Galerie Le-Cactus in Toulouse (France), at Mai- Photographique IBO, online exhibition on the site of Corridor Elephant.

I also made two short films, one of which was selected in several national and international festivals and broadcast on TV5 Monde.